This is my website
sport minceur

La graisse du ventre chez les hommes

La graisse du ventre chez les hommes

La graisse du ventre chez les hommes

Il n’est pas rare d’avoir quelques kilos en trop, surtout avec l’âge. Mais ces kilos peuvent entraîner de graves risques pour la santé. C’est particulièrement vrai si ces kilos prennent la forme de graisse abdominale.

La graisse abdominale représente un type de graisse particulièrement risqué

Le problème de la graisse du ventre est qu’elle ne se limite pas à la couche de rembourrage située juste sous la peau. C’est ce qu’on appelle la graisse sous-cutanée. La graisse du ventre comprend également la graisse viscérale. Celle-ci se trouve au cœur de l’abdomen et entoure les organes internes.

Indépendamment du poids global d’une personne, la présence d’une grande quantité de graisse abdominale augmente le risque de :

  • Hypertension artérielle.
  • Une quantité malsaine de graisse dans le sang.
  • Apnée du sommeil.
  • Maladies cardiaques.
  • Hyperglycémie et de diabète
  • Certains cancers.
  • Accident vasculaire cérébral.

L’impact de l’âge et de la génétique

  • Le poids d’une personne dépend en grande partie de quatre facteurs :
  • Les calories absorbées chaque jour.
  • Les calories brûlées chaque jour.
  • L’âge
  • La génétique

Les personnes qui mangent et boivent régulièrement plus de calories qu’elles n’en dépensent chaque jour sont plus susceptibles de prendre du poids, y compris de la graisse au niveau du ventre.

L’âge fait également une différence. Les gens perdent des muscles en vieillissant. Et le problème est encore plus grave pour les personnes qui ne sont pas actives physiquement. La perte de masse musculaire réduit la vitesse à laquelle le corps utilise les calories. Cela peut rendre plus difficile le maintien d’un poids sain. Par exemple, les hommes d’une cinquantaine d’années ont besoin d’environ 200 calories de moins par jour que ceux d’une trentaine d’années.

Les gènes peuvent également contribuer aux risques de surpoids ou d’obésité. Ils jouent également un rôle dans l’endroit où le corps stocke les graisses.

Alcool et graisse du ventre

La consommation d’alcool peut entraîner ce que l’on appelle parfois la « panse de bière », mais la bière n’est pas seule en cause. Une consommation excessive d’alcool, quel qu’en soit le type, peut aggraver le problème. Si vous consommez de l’alcool, veillez à le faire modérément. Pour les hommes, cela signifie un maximum de deux verres par jour. Moins une personne boit, moins elle consomme de calories et moins la graisse du ventre risque de s’accumuler au fil du temps.

Déterminer la taille de votre ventre

Pour savoir si la graisse du ventre est un problème, mesurez votre tour de taille :

Mettez-vous debout et placez un mètre ruban autour de votre ventre nu, juste au-dessus de l’os de la hanche.

Tirez sur le mètre jusqu’à ce qu’il soit bien ajusté, mais qu’il ne s’enfonce pas dans la peau. Veillez à ce que le mètre soit de niveau sur tout le pourtour.

Détendez-vous, expirez et mesurez votre taille. Ne rentrez pas le ventre pendant que vous mesurez.

Pour les hommes, un tour de taille supérieur à 102 centimètres (40 pouces) est le signe d’un excès de graisse abdominale et d’un risque accru de problèmes de santé. En général, plus le tour de taille est important, plus les risques pour la santé sont élevés.

Réduire votre taille

Vous pouvez renforcer et tonifier les muscles abdominaux en faisant des abdominaux ou d’autres exercices axés sur le ventre. Mais ces exercices ne suffisent pas à éliminer la graisse du ventre. La bonne nouvelle, c’est que la graisse viscérale réagit aux mêmes stratégies d’alimentation et d’exercice que celles qui permettent de se débarrasser des autres kilos superflus et d’abaisser le taux de graisse corporelle totale. Essayez ces conseils :

  • Adoptez un régime alimentaire sain.
  • Privilégier les aliments d’origine végétale, tels que les fruits, les légumes et les céréales complètes.
  • Choisir des sources de protéines maigres, comme le poisson et les produits laitiers allégés.
  • Limiter les viandes transformées, ainsi que les graisses saturées présentes dans la viande et les produits laitiers riches en graisses, tels que le fromage et le beurre.
  • Choisir des quantités modérées de graisses monoinsaturées et polyinsaturées. On les trouve dans le poisson, les noix et certaines huiles végétales.
  • Choisir judicieusement la taille des portions. Même avec des choix alimentaires sains, les calories peuvent s’additionner. À la maison, réduisez la taille de vos portions. Au restaurant, partagez vos repas. Ou mangez la moitié d’un repas et emportez le reste chez vous.
  • Optez pour des alternatives aux boissons sucrées. Consommez de l’eau ou optez pour des boissons sans sucre ajouté.
  • Faites de l’exercice.

Recommandations

Pour la plupart des adultes en bonne santé, le ministère de la santé et des services sociaux recommande une activité aérobie modérée, telle que la marche rapide, pendant au moins 150 minutes par semaine, ou une activité aérobie vigoureuse, telle que le jogging, pendant au moins 75 minutes par semaine. Les exercices de musculation sont recommandés au moins deux fois par semaine. Si vous souhaitez perdre du poids ou atteindre des objectifs spécifiques en matière de forme physique, vous devrez peut-être faire plus d’exercice. Il existe des preuves que l’entraînement par intervalles de haute intensité (HIIT) peut contribuer à réduire la graisse du ventre, tout comme la musculation.

Perdre la graisse du ventre demande des efforts et de la patience. Pour perdre la graisse supplémentaire et éviter qu’elle ne revienne, il faut viser une perte de poids lente et régulière. Demandez à médecin de vous aider à démarrer et à rester sur la bonne voie. Dans les cas les plus graves, il peut recommander à un traitement chirurgical à savoir une liposuccion abdominale. Pour d’autres, il faudra opter pour une hygiène alimentaire stricte et à la pratique des exercices.

Découvre mes autres articles sur le même sujet

Retour en haut

Learn how we helped 100 top brands gain success